Concours de nouvelles
Demain, la ville...

© Concours de Nouvelles

« Une cité est la communauté de la vie heureuse, c'est-à-dire dont la fin est une vie parfaite et autarcique. »
(Aristote, La politique, Livre III)

Depuis le Néolithique avec Talianky en Europe centrale ou Uruk en Mésopotamie à l'âge du bronze, les villes ont incarné culture, civilisation et pouvoir politique. La session 2021 du Concours de Nouvelles Avancées vous invite à explorer la ville de demain. Au cours de l'histoire, philosophes et écrivains n'ont cessé de l'inventer, de la penser et/ou de la déconstruire. A partir du IVe siècle avant Jésus-Christ, Platon puis Aristote imaginent la cité idéale, basée sur des préceptes politiques et moraux, garante d'une vie heureuse. Cette première version de la ville utopique apparaîtra à nouveau à la Renaissance, par exemple dans La cité du Soleil (1604) de Tommaso Campanella, puis au siècle des Lumières avec entre autres, L'An 2440, rêve s'il n'en fut jamais (1771) de Louis-Sébastien Mercier. Mais ces utopies font place à des visions de plus en plus dystopiques de la ville future. Dès le XIXe siècle, dans ses romans d'anticipation, Jules Verne fait les louanges de merveilleuses inventions technologiques à venir. Mais il y a un prix à payer pour les êtres humains. Au XXe siècle, les nombreuses représentations des villes du futur deviennent de plus en plus sombres, de Zamiatine à Orwell, en passant par Huxley, Boyle et Silverberg, la littérature décrit des villes hostiles à l'être humain, dans lesquelles les rapports à la vie privée sont bouleversés, les modèles de société souvent totalitaires exercent une surveillance constante et donnent aux citadins l'impression de menaces extérieures permanentes. La cité idéale du XXIe siècle pourra-t-elle voir le jour ? Sera-t-il possible d'allier harmonieusement la technologie moderne avec les objectifs d'une justice sociale ?

D'après une étude réalisée par l'ONU, en 2050, plus de six milliards de personnes habiteront les villes, soit 70% de la population mondiale. Que seront ces villes de demain ? Comment feront-elles face aux défis environnementaux, technologiques, politiques, économiques, sociétaux et éthiques ? La science et les avancées technologiques permettront-elles de faire face aux enjeux climatiques et à des concentrations démographiques exponentielles ? Aurons-nous des villes vertes incarnant le développement durable et l'urbanisme écologique, ou à l'inverse, assisterons-nous à une explosion de mégapoles-ghettos, insalubres, inégalitaires, de plus en plus irrespirables et tentaculaires ? A moins qu'un autre chemin soit à inventer... Quelle sera la place de la culture et des arts ? A quoi ressembleront les habitats, les infrastructures et les mobilités de la ville du futur ? Comment sera produite l'énergie nécessaire ? Comment les déchets seront-ils gérés ? Les villes intelligentes seront au cœur toutes les innovations technologiques. Et que dire de la vie privée et de la liberté de chacun dans ces villes ultra-connectées ? Autant de questionnements qui aujourd'hui font débat entre scientifiques, urbanistes, sociologues, anthropologues, architectes et philosophes sur les différents continents de notre planète. A l'instar des fictions littéraires ou cinématographiques, faudra-t-il imaginer des villes marines, extra-terrestres, souterraines, voire virtuelles ? La session 2021 du concours de Nouvelles Avancées est ouverte à votre imagination ! A vos plumes !

Mots clefs :

Écologie, énergie, intelligence artificielle, urbanisme, architecture, technologie, nature, climat, habitats, mobilités, histoire-géographie...

Bibliographie :

  • Aristote, La politique, Livre III (335 à 328 avant J.C.)
  • Isaac Asimov, Le cycle des robots : les cavernes d'acier, Tome 3 (1954)
  • Francis Bacon, La Nouvelle Atlantide (1627)
  • J. G. Ballard, Le monde englouti (1962)
  • Claire Barel-Moisan et Jean-François Chassay, Dir., Le roman des possibles. L'anticipation dans l'espace médiatique francophone (1860-1940), Presses Universitaires de Montréal (2019)
  • René Barjavel, Ravage (1943)
  • Karin Boye, Kallocaïne (1940)
  • Ray Bradbury, Farenheit 451 (1953)
  • Tommaso Campanella, La cité du soleil (1604)
  • Eric Charmes & Taoufik Souami, Ville rêvées, villes durables ? (2009)
  • Alain Damasio, Les Furtifs (2019)
  • Robert Fishman, L'utopie urbaine au XXe siècle : Ebeneser Howard, Frank Lloyd Wright, Le Corbusier (1995)
  • Dmitri Glukhovski, Métro 2033 (2005)
  • Thea Von Harbou, Metropolis (1926)
  • Aldous Huxley, Le meilleur des Mondes (1932)
  • Louis-Sébastien Mercier, L'An 2440 rêve s'il n'en fut jamais (1771)
  • Thomas More, L'utopie (1516)
  • George Orwell, 1984 (1949)
  • Platon, La république (427 à 348 avant J.C.)
  • Daniel Rabreau et Dominique Massounie,  Claude Nicolas Ledoux et le livre d'architecture en français : Étienne Louis Boullée, l'utopie et la poésie de l'art (2006)
  • Albert Robida, Le XXe siècle (1883)
  • Robert Silverberg, Les Monades urbaines (1971)
  • Emile Verhaeren, Les villes tentaculaires (1895)
  • Jules Verne, Les cinq cents millions de la Bégum (1879)
  • Jules Verne, Paris au XXe siècle (écrit en 1863, publié en 1994)
  • Sylvie Vilatte, Espace et Temps : La cité aristotélicienne de la « Politique », Paris, Les Belles Lettres, Annales littéraires de l'Université de Besançon, 1995.
  • Benjamin Ward Richardson, Hygéia une cité de la santé (1876)
  • Ievgueni Zamiatine, Nous autres (1920)

Filmographie :

  • James Cameron, Terminator (1984)
  • Terry Gilliam, Brazil (1985)
  • Jean-Luc Godard, Alphaville (1965)
  • Fritz Lang, Metropolis (1927)
  • Chris Marker, La Jetée (1962)
  • Kevin Reynolds, Waterworld (1995)
  • Ridley Scott, Blade Runner (1982)
  • Jacques Tati, Playtime (1967)
  • François Truffaut, Farenheit 451 (1966)

Sitographie :